Touché par le sort des enfants malades ou handicapés, confinés à l’année en milieu hospitalier, le chroniqueur et comédien belge Stéphane de Groodt a eu l’idée de lancer une collection de confiNures (hybridation de confitures et confinés) solidaires au printemps. Les bénéfices de ses ventes sont intégralement reversés à l’association « Rêve de Cinéma » qui transforme les services de soins en salles obscures le temps d’une projection de film. Pour faire parler de son projet caritatif, il a demandé à des amis célèbres (dont Isabelle Carré, François-Xavier Demaison, Elsa Zylberstein, André Dussolier, Virginie Efira ou Claude Lelouch) de lui confier un souvenir gourmand de leur enfance.

Faible teneur en sucre

Charge à son compatriote, le pâtissier Pierre Marcolini, de magnifier ces « madeleines de Proust » en les réinterprétant artisanalement dans un pot de confitures au design sobre. Entre autres recettes, la version de Carole Bouquet célèbre les fruits de la passion (associés à de la vanille et de la mangue) quand celle de Dany Boon rend hommage à la rhubarbe (relevée d’une pointe de fraises). A la clef : 11 références, élaborées à partir d’ingrédients biologiques, sans colorant ni conservateur ni arôme artificiel, avec une faible teneur en sucre, mais un pourcentage élevé de fruits (70%)… et de générosité ! Un bon produit pour une noble cause, pourquoi pas à reproduire à son échelle. BG

Les 11 recettes de confiNures sont disponibles en ligne sur l’eshop de Pierre Marcolini (9€50 les 200g)

Liens :

Pierre Marcolini : https://eu.marcolini.com/fr/categorie-produit/confinures/

Association « Rêve de cinéma » : https://www.revedecinema.com/

Mots clés :

confitures, solidarité, cinéma, biologique, fruits, saisonnalité, patisserie