Issus des sélections départementales et régionales, ils devaient réaliser, sur un laps de temps de cinq heures, 30 croissants au beurre traditionnel. Ils ont été évalués sur la cuisson, la forme, l’aspect, la régularité, la saveur et l’odeur, la texture, la qualité du fondant et du feuilletage. Au terme des épreuves, c’est le croissant de Baptiste Cortais (photo, Boulangerie Fraudin à Saint-Grégoire, 35) qui a fait l’unanimité auprès du jury, présidé par Jean-Yves Gautier (MOF Boulanger). Jean-Claude Chisson (La Rochelle, 17) est quant à lui arrivé deuxième, devant Serge Imhoff (boulangerie-pâtisserie Imhoff, Colmar, 68).

* Organisé par la Confédération Nationale de la boulangerie-pâtisserie française.