ASTUCE 1 : NÉGOCIEZ AVEC VOTRE BANQUIER

Une vigilance particulière doit être portée sur les frais bancaires. Faites une analyse des différents coûts prélevés par votre banque (commission de compte, intérêts, cartes bancaires, etc.) et mettez les établissements financiers en concurrence. Veillez à avoir un solde moyen en banque proche de zéro en mettant en place un suivi de trésorerie. Ainsi, vous pourrez identifier les pics à la hausse ou à la baisse de vos liquidités et, en conséquence, placer vos excédents sur un compte rémunéré, ou utiliser une ligne de crédit autorisée dont vous aurez préalablement négocié les modalités. Enfin, si vous avez des besoins financiers récurrents liés à votre activité, réfléchissez à investir vos propres ressources ou optez pour un emprunt à court terme dont le taux d’intérêt est inférieur à celui d’un découvert bancaire.

ASTUCE 2 : ALLÉGEZ LES STOCKS

Vos stocks de marchandises et de matières premières représentent une immobilisation d’argent qui peut être inutile. Pour vos produits à la vente, pensez merchandising. Prenez des risques mesurés sur de nouveaux produits, mais après une analyse du marché ou pour compléter vos gammes. Optimisez vos stocks de consommables en analysant vos consommations et le rythme de vos besoins grâce à votre outil informatique. Enfin, si vous avez des produits qui se vendent mal, ayez recours aux promotions afin de les mettre en avant.

ASTUCE 3 : PAYEZ JUSTE

Pour améliorer votre trésorerie, il est essentiel que vous compreniez ce que vous payez :

  • Chaque prestation doit correspondre à un service dont vous maîtrisez parfaitement le rapport qualité/prix. Le prix le plus bas n’est pas forcément le meilleur, optez pour le mieux disant,

  • Menez une véritable chasse aux doublons car payer deux fois pour le même service s’assimile à du gaspillage. Par exemple, faites le point sur vos assurances : l’une ne recoupe-t-elle pas les clauses d’une autre ? Sont-elles toutes nécessaires et adaptées ?

ASTUCE 4 : MISEZ SUR LE CAPITAL HUMAIN

Le temps de travail de vos salariés doit être fonction de la fréquentation de votre point de vente. Ayez recours à un outil informatique qui vous indiquera les temps forts ou morts de votre activité. À vous d’exploiter ces données pour augmenter votre rentabilité. La gestion salariale induit la réalisation de fiches de poste. Cette démarche est encadrée par des procédures qui vous permettront d’analyser les performances individuelles et de prévenir certaines difficultés managériales. Vous voulez que vos salariés restent motivés ? Comme récompenser représente un coût, stimulez-les en boostant votre chiffre d’affaires des objectifs de vente, individuels ou collectifs !

ASTUCE 5 : COMMUNIQUEZ

Vos salariés sont vos meilleures armes. La base de tout commerce repose sur le fameux SBAM : Sourire, Bonjour, Au revoir, Merci. La relation que vous instaurez avec vos clients est essentielle. On achète mieux dans la convivialité, propice à un climat de confiance. Ce changement vous permet de gagner à tous les coups : vendre plus et surtout mieux.

Stéphanie Pizzutti — FIDUCIAL — contact.expertise.comptable@fiducial.fr