Qui sera le roi ? Chaque année en janvier, la question émoustille les familles, les groupes d'amis et de collègues, les associations… et vous, évidemment ! L'Épiphanie est une période incontournable pour prouver une nouvelle fois votre talent à vos clients et doper votre chiffre d'affaires. D'ailleurs, vous êtes nombreux à enchérir sur le hasard de la fève en imaginant des opérations efficaces pour vos finances comme pour votre image. En voici quelques-unes.

Idée n°1 : Créer l'événement À Ajaccio (20) l'an passé, les gérants de la boulangerie Foch ont vu l'Épiphanie en grand : 1,50 mètre de diamètre et 22 kg, pour être exact. Telle était la taille de la galette qu'ils ont sortie du four le premier dimanche de janvier et offerte en parts aux clients attablés en terrasse. « C'était parti d'une boutade, raconte Florence Ducarre, la gérante. Mais les gens étaient ravis. C'était une manière de les remercier de nous faire vivre toute l'année. Et cela a permis de booster les ventes alors que notre commerce est pénalisé par d'importants travaux de voirie. »

Idée n° 2 : Une galette originale Nature, aux pommes, aux amandes, au chocolat… Au-delà des classiques, de nombreuses maisons tentent de se distinguer avec une recette qui sort de l'ordinaire. Un coup d'oeil à notre double page « Épiphanie » du mois dernier montre que visuels travaillés et associations de saveurs imaginatives permettent de faire parler d'une marque. Zestes de cédrat, abricots et violette ont déjà été utilisés, mais il en reste bien d'autres dans votre panel d'ingrédients !

Serge Thivel fait chaque annéele buzz avec des fèves   originales, dédiées à la vie locale.

Idée n°3 : Valoriser la vie locale À Saint-Etienne (42), Serge Thivel a pris l'habitude de s'inspirer du patrimoine de sa ville pour faire parler de ses galettes. Monuments, expressions tirées du patois, clubs de sport de la ville, célébrités stéphanoises… Depuis six ans, il fait fabriquer des fèves inédites dédiées aux Stéphanois. « Avant, je passais 2 400 galettes chaque année, détaille-t- il. Aujourd'hui, c'est plutôt 5 000 ! » À savoir, néanmoins, ce n'est pas le chiffre qui est important, mais le gain en termes d'image, car presque tous les bénéfices sont engloutis par le coût de fabrication des fèves et le temps consacré à la préparation de l'opération (demander les autorisations nécessaires pour l'utilisation des images et orchestrer la communication).

Idée n°4 : Être le meilleur« Meilleure galette 2013 », voilà un titre qui, affiché en vitrine, appâte la clientèle ! Et encore plus quand la presse locale a relayé le concours et révélé le nom du vainqueur quelques jours avant l'Épiphanie. « Nos ventes ont réalisé un bond l'année dernière, confirme Clarisse Fortin, l'épouse d'Emmanuel Fortin (notre portrait en p. 28), lauréat de la meilleure galette de la Sarthe 2013. Les gens font des kilomètres pour goûter la gagnante ! »

Idée n°5 : Jouer les Pères Noël après Noël Quand une galette permet de gagner une voiture, les clients sont prêts à consommer beaucoup de frangipane ! C'est le calcul qu'a réalisé en 2013 la boulangerie Baron, à La Rochelle (17). « C'était la première fois que nous organisions un concours de cette envergure, indique Laurie Baron. Nous recommençons cette année, avec quelques modifications : les lots sont plus nombreux (voyage en Thaïlande, week-end en thalasso, journées détente, entrées au Futuroscope) et offerts en partenariat avec des commerçants locaux pour cumuler la publicité. De plus, nous demanderons aux clients d'être présents lors du tirage au sort du 1er février : l'an passé, la gagnante n'était pas là, c'était dommage ! »

Faire gagner un gros lot, voilà une idée originalepour encourager les ventesde galettes !

Plus classique, mais toujours aussi efficace...

Ces promotions ont été vues et revues, mais elles continuent à attirer les clients ! •Offrir une bouteille de cidre pour l'achat d'une galette, • Disposer d'une jolie collection de fèves qui attire les enfants et/ou les fabophiles. Bien vu : un puzzle, un jeu de dominos…, • Organiser une chasse à l'or en glissant une fève en or, un louis, un bijou… dans l'une des galettes, • Profiter de l'Épiphanie pour faire un don à une association en vous engageant à reverser un pourcentage de chaque vente.

par Cécile Rudloff (publié le 20 janvier 2014)