L a boîte en carton rectangulaire n'est pas prête de disparaître. Comme la sacherie en papier mousseline. Mais le secteur de l'emballage évolue constamment. A mi chemin entre attentes des consommateurs et besoins des artisans, voici les orientations que prennent les fournisseurs.

La dernière création des emballages Petit allie transparenceet praticité, grâce à son plateau de présentation amovible.

Idée n°1 : La transparenceLe client échaudé par les crises alimentaires recherche la transparence. « Les formes épurées valorisent le produit consommable, le transparent reste une valeur sûre », affirme Pascal Guillaumes, chargé de communication pour Solia. - Les sacs en papier s'ouvrent de fenêtres plastifiées, - Les pâtisseries s'offrent en mousse, dans des verrines de toutes les formes, - Même les boîtes pâtissières deviennent translucides.

Idée n°2 : La praticitéIl reste beaucoup de chemin à faire pour que les entremets ne glissent plus pendant le transport et que la viennoiserie ne graisse plus sa sacherie. Mais l'offre progresse : - Les caissettes traditionnelles sont remplacées par des supports en plastique coloré, dotés d'une languette de préhension, - Feuilles anti-glisse, contrecollage effet ardoise… Les astuces pour freiner le déplacement des pâtisseries apparaissent, - La Pâtisserie des Rêves de Philippe Conticini, à Paris, a beaucoup fait parler de ses boîtes : leur base souple permet de bloquer les créations avec des piques personnalisées.

Pour Noël, Davoise mise sur le fluopour donner du peps aux paquets.

Idée n°3 : Les couleurs vives« Compte-tenu de la morosité ambiante, les consommateurs ont envie d'égayer leur quotidien Les couleurs vives vont donc être au coeur des prochaines collections », estime Marine Baranes, responsable marketing et communication pour Davoise. - La sacherie des pains s'assortit aux couleurs du magasin,- « Les couleurs placées à l'intérieur des boîtes plaisent beaucoup, remarque Catarina Novès, chez de produit chez Lebhar. Cela fait ressortir les produits. »

Idée n°4 : La personnalisationOpter pour un emballage original permet de se différencier de ses concurrents. C'est aussi une manière de signer ses produits. « Parmi nos clients, nombreux sont ceux qui ont des difficultés à stocker et à avancer les frais pour une année d'emballages, remarque Michaël Petit, directeur des emballages Petit. Nous étudions donc des solutions pour faciliter la personnalisation de leurs paquets. »- Grâce à l'impression numérique, la personnalisation devient plus facile et financièrement plus abordable. - Pour réduire les stocks (un vrai problème en boulangerie), il est désormais possible d'ajouter sa carte de visite à la dernière minute, sur des boîtes dans lesquelles des encoches ont été prédécoupées.

Solia propose des supports dotés d'une languettequi facilite la manipulation, en magasin et chez le client.

Idée n°5 : L'écologieCe n'est pas vraiment une nouveauté, mais la protection de l'environnement fait toujours partie des préoccupations des clients. S'il est difficile de réduire la quantité d'emballage en boulangerie- pâtisserie, vous pouvez néanmoins jouer avec les matières. - le papier et le carton, recyclables, ont plus que jamais le vent en poupe - « Polystyrène, bambou, fibre de canne, amidon de manioc… L'offre recyclable et compostable explose, affirme Jean-Marc Fau, directeur de Comatec. Ses déclinaisons sont d'ailleurs de plus en plus fines, jolies et agréables au toucher. »

Avis d'expert Les + et - de vos packagings

Annette Freidinger est cliente de boulangeries… et consultante internationale en emballages et conditionnements. Nous lui avons demandé son avis sur vos packagings.Les + • Le choix du papier et du carton est adapté à l'attente environnementale des consommateurs. Une grande tendance depuis vingt ans. • Certains boulangers proposent des pains spéciaux cuits en barquettes de bois et des mini-conditionnements pour les parts individuelles. Ces contenants donnent une image plus travaillée. • La force de l'artisan ne se situe pas forcément dans le packaging : la simplicité des boîtages peut aussi véhiculer une image d'authenticité et de proximité. • Pour les petits fours secs ou les chocolats, proposer une jolie boîte encourage le consommateur à envisager le produit comme un cadeau (à apporter chez des amis par exemple).

Les – • Les boîtes en carton ne sont pas toujours assez solides. La micronanocannelure (utilisée par Quick ou Mc Do) permettrait d'améliorer leur résistance. • Le pâté lorrain ou la pizza, réchauffés, qui imbibent le sachet en papier mousseline, c'est très désagréable. Il faut tester ses emballages et penser à leur praticité et leur résistance.

par Cécile Rudloff (publié le 12 septembre 2013)