La proximité est l'un de vos atouts. C'est aussi l'un des points forts du fleuriste, du boucher, du poissonnier, du primeur… et même, du photographe ou du vendeur de vêtements, là, au coin de la rue. Les clients vous font confiance car vous êtes proches d'eux géographiquement et ils font leurs emplettes chez vous à longueur d'année. Quand, à l'approche des beaux jours, ils recherchent un prestataire pour assurer la logistique de leurs réunions familiales et amicales (mariages, communions, anniversaires…), c'est naturellement vers vous qu'ils se tournent. Une bonne raison de vous concerter, pour leur proposer des solutions qui leur faciliteront la vie.

Idée n° 1 : Faites connaissance • Que vous soyez installé depuis 15 ans ou fraîchement arrivé, une visite de courtoisie n'est jamais de trop. Prenez le temps d'aller à la rencontre des commerçants environnants pour échanger quelques mots et laisser naître les affinités. • Profitez de cette entrevue pour faire goûter vos produits – classiques ou nouveautés. Les vendeurs ont en général le contact facile, ils pourraient facilement devenir ambassadeur de vos créations s'ils les apprécient. Évidemment, repartez avec des échantillons de la production voisine, histoire de venir en complément.

Idée n° 2 : Échangez • Vous avez des compétences que vos voisins n'ont pas, et vice et versa ! Quand le courant passe, cela vaut le coup de commencer par un troc de services. Par exemple, créez une fausse pièce montée pour la vitrine du photographe en échange d'un book de vos plus belles créations. • Vos produits peuvent être complémentaires. Ainsi, le Cabécou parfaitement affiné du fromager pourrait vous inspirer un nouveau pain, que vous lui présenterez… et que vous serez deux à promouvoir auprès de la clientèle.

L'été passé, Grégory Jeannette et Sylvain Raveau ont animé en commun un stand de petite restaurationlors d'une fête locale.

Idée n° 3 : Imaginez des opérations communes • Pour valoriser ensemble vos références, les clients doivent les associer. Pour y parvenir, rien de tel qu'une dégustation commune (et festive !), un jour de marché, par exemple. • À l'approche de l'été, vous pourriez assortir vos vitrines sur le thème des fêtes familiales, en intégrant des produits de vos confrères. L'initiative pourrait même se prêter à un petit jeu de piste pour les clients, avec un cadeau à la clé…

Idée n° 4 : Pérennisez ce partenariat sur l'année• Bénéficier de 10 % de réduction chez le traiteur, si l'on vient de la part du pâtissier, peut être un argument pour plaire aux clients. Proposer une carte de fidélité commune pourrait également peser son poids !• Quand des manifestations locales sont organisées (brocante, marché de Noël, fête des moissons, salon du mariage…), partager un stand vous permettra d'unir vos forces tout en divisant les coûts. • L'adhésion à l'association de commerçants locale est évidemment très conseillée !

Témoignage « Il m'a vendu 12 000 macarons l'année dernière ! » Sylvain Raveau (à droite) est artisan pâtissier à Châtellerault (86). Depuis quatre ans, il travaille régulièrement avec Grégory Jeannette, traiteur dans la même ville. « Nous essayons d'associer l'image de nos entreprises, pour avoir plus d'impact, raconte-t-il. Pour les mariages, nous proposons aux clients qui nous démarchent les services de l'autre : je fournis les cônes ou arbres de macarons et les pièces montées, tandis que lui s'occupe des buffets. » En novembre dernier, ces confrères ont participé côte à côte au Salon du Mariage de la ville, pour pouvoir orienter les clients facilement. Et, l'été venu, ils ont répondu ensemble à la proposition du gérant d'un bar à vins, qui souhaitait organiser des concerts et servir, en complément, des dîners sur le pouce. « Grégory préparait des planchas, je réalisais des crêpes en direct, reprend Sylvain Raveau. C'était une animation sympathique, qui contribuait à attirer le public en ville. Sur les quatre week-ends, nous avons servi 600 personnes. »

par Cécile Rudloff (publié le 7 juin 2013)