Bûches, pains spéciaux, petits gâteaux… D'ici quelques semaines, votre vitrine va être chamboulée. Vos clients le seront autant : entre la course aux cadeaux et la préparation des réunions de famille, ils ne sauront plus où donner de la tête. Au coeur de cette effervescence, le dépliant de Noël est un outil pratique, quasi indispensable. De votre côté, il permettra – au minimum – de promouvoir les produits festifs et de gagner du temps dans leur présentation. Quant aux clients, ils apprécieront de disposer d'un support pour imaginer leurs repas de fête et opérer leur choix à tête reposée…

Certains meuniers - comme Axiane/Secrets d'artisans -proposent de l'aide pour créer des supports promotionnels.

Idée n° 1 : Anticipez Si cela n'est pas déjà fait, penchez-vous dès maintenant sur votre offre de Noël. • Quels bûches et pains spéciaux proposerez-vous cette année ? • Quels seront les petits gâteaux et friandises qui pourraient susciter des achats complémentaires ? L'apéritif, le café gourmand, la décoration de table et les cadeaux pourraient vous inspirer.

Idée n° 2 : Capitalisez Le dépliant vous donne l'occasion de faire passer quelques messages… • Pour éviter le rush de dernière minute, une promotion de type « - 10 % sur les commandes passées avant le 15 décembre » vous sera utile. • Annoncez les dégustations comme des rendez-vous qui permettront aux consommateurs de découvrir votre gamme.

Idée n° 3 : Restez pragmatique Pour être efficace, votre flyer doit être clair. • Évitez les surcharges, choisissez des polices de caractère lisibles. • Si vous prévoyez un espace pour l'annoter, le dépliant se transformera en bon de commande : le client pourra évaluer son devis de Noël et vous n'aurez qu'à cocher ou indiquer les quantités.

Idée n° 4 : N'oubliez pas l'essentiel • Le nom, le logo et l'adresse de la boutique doivent figurer en bonne place. • Les horaires d'ouverture (notamment pendant les fêtes !) seront utiles. • Si c'est le cas, vous pouvez prévenir que les commandes réglées à l'avance bénéficieront d'un service facilité (file prioritaire).

Idée n° 5 : Déléguez (ou pas) Pour éditer votre flyer, plusieurs options : • Si vous maîtrisez l'informatique, créez votre support et imprimez-le selon vos besoins. Vous limiterez les frais et les pertes, mais attention aux images d'amateur que cela pourrait donner. • Sur internet, il existe des solutions hybrides, pour concevoir soi-même un catalogue qui se rapproche d'un travail professionnel, à moindres frais (comme www.pageondemand.com). • Une agence de communication (de confiance) pourra vous faire gagner du temps et garantira un résultat qualitatif. Mais les tarifs s'en ressentent !

Idée n° 6 : Distribuez Dernière étape – cruciale – de votre démarche, la diffusion dépend de votre objectif. • Dans un contexte de fidélisation, donnez votre brochure directement aux clients qui passent en caisse, dès début décembre. • Vous comptez sur Noël pour élargir votre clientèle ? Distribuez votre dépliant dans les boîtes aux lettres alentour (ou sous-traitez cette tâche chronophage). • Si vous disposez des adresses mail de vos clients, envoyez-leur votre brochure par courrier électronique ! Et insérez-la sur votre site. • Enfin, afficher votre flyer en vitrine ne vous coûtera rien. Une bonne idée pour attirer l'oeil des badauds, même quand la boutique est fermée !

Quelques règles de base

Les conseils de Stéphane Claret, directeur général de PageOnDemand, spécialiste de la création de catalogues promotionnels sur internet. • « Photo-texte-prix », telle est la première règle d'or : les gens regardent d'abord l'image, puis la description, enfin le tarif. Les trois sont indispensables. • Une photo couleur est plus efficace qu'une image noir et blanc. • La présence d'un personnage est un plus. Si c'est une femme ou un enfant, c'est encore mieux. • Dans un dépliant, il existe des « zones froides » (moins regardées) et « chaudes » (vers lesquelles le regard se porte automatiquement − en haut à droite). Réservez-les aux produits que vous souhaitez le plus mettre en avant. • Les deux couvertures sont stratégiquement importantes : l'avant et l'arrière. • Un catalogue événementiel doit panacher les meilleures ventes de la maison et les créations qui vous démarquent de la concurrence. • Hiérarchisez l'information en sélectionnant des « vedettes ». • Bon à savoir : en grande distribution, le catalogue engendre 30 % du trafic en magasin.
par Cécile Rudloff (publié le 25 octobre 2013)